Pourquoi la stabilité des prix alimentaires est avantageuse : les lessons de la stabilisation des prix du riz en Asie — David Dawe, C. Peter Timmer

Lire le rapport : http://dx.doi.org/10.1016/j.gfs.2012.09.001

Ce rapport décrit les avantages et les inconvénients d’une politique de stabilisation des prix alimentaires dans le contexte de la promotion de la croissance économique et de la réduction de la pauvreté visant une amélioration de la sécurité alimentaire.  Les effets négatifs engendrés par une stabilisation des prix intérieurs des denrées alimentaires sont variés : perturbation des marchés internationaux, mise à l’écart des commerçants privés si la disponibilité gouvernementale est trop grande ou si elle déstabilise les attentes, ainsi que d’importants coûts financiers si la différence entre les prix intérieurs et internationaux est trop élevée. Cependant, un programme géré efficacement peut éviter la plupart de ces inconvénients. Dans les pays pauvres, un prix stable des denrées alimentaires de base permet de sauver les petits agriculteurs et consommateurs du piège de la pauvreté, de promouvoir l’investissement agricole ainsi que d’encourager l’investissement dans toute l’économie en réduisant le « bruit » des prix des autres biens et en engendrant une stabilité politique et sociale. Pour tous ces avantages, la stabilisation des prix intérieurs du riz a fait partie des plans pour le développement en Asie.